18 Apr 2019

Science

L’art thérapie

Depuis la nuit des temps, l’art à été un moyen unique d’exprimer ses émotions.

Que ce soit un rêve, un désir, un mal-être ; l’art permet de mettre à nue son âme et d’exorciser ses pensées.

L’art un langage à part entier

De nombreuses personnes ont du mal à mettre des mots sur ce qu’il se passe dans leurs esprits ou dans leurs corps.

Le langage non-verbal représente 93% et seulement 7% de la communication passe par mots.

Alors pourquoi vouloir s’obstiner à comprendre l’homme si on le force à faire et être quelque chose qui est contre nature pour lui.

Pourquoi ne pas le laisser s’exprimer comme il l’entend, à sa façon.

L’art thérapie, le remède à nos problèmes

De nos jours, beaucoup de personnes sont très retissant vis-à-vis de la thérapie classique « parler, c’est toujours très compliquer » et on associe souvent les problèmes psychologiques à la folie.

L’art thérapie est une bonne stratégie, une ruse qui permet de contourner la ténacité de l’esprit, c’est pour cela qu’il compte de plus en plus d’adeptes.

Le principe est simple : se servir de la création artistique que se soit de la peinture, du théâtre, de la danse, collage, modelage pour comprendre les problèmes que peut rencontrer un individu, de les extérioriser.

La finalité est de permettre au patient de prendre conscience des choses de les retranscrira à leur manière et sous différentes formes. L’individu se sent fier de lui et reprend confiance et respect envers lui-même.

Le rôle de l’art-thérapeute

L’art-thérapeute cherche à susciter la créativité chez son patient, qui souvent, possède le syndrome de la feuille blanche en redoutant le regard des autres sur ses capacités à savoir faire ou non.

Il exerce le patient à lâcher le contrôle afin de se laisser aller dans les mouvements et les formes lui permettant de comprendre que rien n’est insignifiant et que toutes choses ont un sens.